Intégrer le numérique dans un cursus de l'enseignement supérieur

Intégrer le numérique dans un cursus de l'enseignement supérieur

Angelique Aizpitarte Aucun commentaire 1 février 2016 10:30:00 CET eLearning Read in english

Un constat s'impose quand on rentre dans une classe ou un amphithéâtre dans l'enseignement supérieur : les étudiants sont tous (ou presque) équipés d'un ordinateur, d'une tablette et/ou d'un smartphone. Dans le même temps, l'une des préoccupations des enseignants est d'éviter que ces étudiants soient déconcentrés par leurs appareils. 

D'après une recherche de Pearson (Juin 2015), plus de 40% des étudiants utilisent au moins deux appareils mobiles durant une journée de cours et 52% un appareil mobile. 40% d'entre eux voudraient également utiliser leurs appareils mobiles plus souvent en classe.
Comme vous pouvez le voir, interdire aux élèves d'emmener ou utiliser leurs tablette et smartphone en classe n'est pas la meilleure solution. Cette génération a grandi avec la technologie et ressent le besoin d'être constamment connectée. 
Cependant, selon Steve Williams (@stevefwilliams) seulement 30% des établissements scolaires, universités et écoles de l'enseignement supérieur intègre la technologie à leurs cours... 

Comment s'adapter et engager les étudiants en classe ?

Les différentes méthodes 

Blended learning, classes inversées, eLearning, MOOCs ... sont des mots que l'on entend souvent dans le secteur de l'éducation. Mais quelles sont les différences entre toutes ces approches ?  

  • Le "Blended learning" ("technique combinée" en français) est une méthode d'enseignement dans laquelle l'étudiant apprend en partie en ligne et en partie en cours face à face. Les deux parties forment une expérience éducative à part entière et sont complémentaires. 
  • Les classes inversées sont un type de blended learning. Contrairement à une méthode traditionnelle, la partie théorique du cours est vue en dehors de la classe par l'élève (la plupart du temps en vidéo ou podcast). L'heure de cours est dédiée à la mise en pratique des connaissances, sous forme d'activités, travaux de groupes, discussions...
  • eLearning est le terme utilisé pour parler du processus d'apprentissage basé sur la technologie et les ressources numériques. Un professeur n'est pas obligatoire mais la plupart du temps, un "instructeur" est disponible en ligne pour répondre aux interrogations des apprenants. 
  • Un MOOC (pour Massive Open Online Course) est un cours en ligne gratuit ouvert à tous créé dans le but d'être suivi par un grand nombre de personnes. La vidéo en ligne est utilisée comme une ressource pédagogique et l'évaluation des connaissances est généralement faite sous forme de quizz. Une autre particularité du MOOC est l'importance de la communauté dans le processus d'apprentissage (forums, commentaires, wiki, etc.). Ce sont généralement des universités et écoles de l'enseignement supérieur qui créés des MOOCs.

Pour toutes les approches citées plus haut, et comme pour tout projet numérique, l'expérience utilisateur est très importante. Elle influe sur l'engagement de l'utilisateur (ici l'étudiant) et, par conséquent, sur le taux de satisfaction à la fin du module.

Quels sont les bénéfices à utiliser le numérique en classe ? 

L'objectif premier de tous les enseignants est de transmettre à leurs étudiants leur savoir. Les nouvelles méthodes pédagogiques ont plusieurs avantages:

  1. Plus de temps est alloué pour la mise en pratique des connaissances : Les enseignants passent moins de temps à réciter le cours théorique mais plus à organiser des activités pour optimise l'assimilation des concepts. L'utilisation du numérique en classe a de nombreux avantages
  2. Certaines compétences sont améliorées : Utiliser des ressources numériques pour développer des compétences orales en langues étrangères est commun. L'apprentissage à distance (distance learning) peut également être utilisé dans des programmes internationaux entre deux universités partenaires afin de développer les compétences interculturelles des étudiants par exemple. 
  3. Les étudiants apprennent à leur rythme : Alors qu'un cours traditionnel ne permet pas de proposer un soutien scolaire personnel, l'approche inversée permet aux étudiants de poser des questions sur des points spécifiques. L'utilisation d'Internet permet également une plus grande accessibilité des ressources complémentaires. 
  4. L'enseignement supérieur est plus accessible : Des cours en partie ou complètement en ligne permettent d'accroître l'accessibilité de l'enseignement supérieur à certains étudiants ne pouvant pas suivre les cours dits "traditionnels". 

La technologie améliore-t-elle l'apprentissage ?

James Pickering"Ce n'est pas la question qu'il faut se poser. Posons-nous plutôt la question 'Comment faire en sorte que la technologie améliore l'apprentissage des élèves' et 'comment pouvons-nous évaluer cette amélioration' ?" 

James Pickering, Professeur associé à l'Université de Leeds

Comment mettre en place ces nouvelles méthodes d'apprentissage ?

Maintenant que vous connaissez les bénéfices de ces méthodes, qu'attendez-vous pour sauter le pas et les mettre en place dans votre organisation ? Comme l'a ditlors du BETT Show 2016 Diana Andone, responsable du eLearning à l'Université Politehnica de Timisoara (Roumanie), "les professeurs devraient tous sortir de leur zone de confort". 

Ces méthodes prennent du temps à être mises en place et ne peuvent pas se réalisées seul(e). Elles impliquent une collaboration entre les différents services de l'organisation : 

  • Professeurs : même si la méthodologie est différente, la quantité de travail pour préparer le cours reste le même. Les professeurs qui se lancent dans l'aventure peuvent également aider leurs collègues un peu moins à l'aise avec le numérique.
  • Etudiants : il est important d'avoir une bonne analyse des attentes des étudiants avant de préparer un cours. Préféreraient-ils être évalués sur une présentation orale en groupes, sur une dissertation personnelle, sur un examen sur table ? C'est un virage qu'a déjà pris l'école de commerce ESSEC, qui propose à des étudiants de construire le cours en collaboration avec leurs professeurs.
  • Technique : l'équipe technique et informatique peut aider à rassembler et mettre en ligne les différents éléments du cours. Ils peuvent également aider à concevoir l'Expérience Utilisateur et à mettre en place des process et des réunions d'information (ou cours de soutien) pour démocratiser l'usage du numérique au sein de leur organisation. 

Enfin, n'hésitez pas à développer des partenariats avec des professionnels si vous n'avez pas les compétences en interne. 

A la fin du cours, il est important d'analyser le taux de satisfaction des étudiants. Cela permettra d'améliorer les prochains modules sur la durée. 

Beaucoup d'établissements de l'enseignement supérieur sous-investissent dans la technologie. Selon Steve Williams (iCollege), plus de 50% d'entre eux investissent mois de 0.9% de leurs revenus dans la technologie et le numérique, ce qui entraîne un nombre important d'opportunités manquées...  

logo_libcastFaites comme HEC Paris : hébergez vos vidéos sur la plateforme Libcast. 
Testez la plateforme pendant un mois sans engagement ! 

Tester libcast

Angélique

Angélique Aizpitarte 
Content Manager
@Libcast